Elementor #2912

contingentement du BCG

information de février 2021

Crédit photos © Александра Вишнева – Adobe Stock

Medac est l’unique fournisseur en BCG intravésical du marché français.

Cette année, MEDAC procède à des travaux dans son unique usine en Europe. Cela va provoquer des difficultés d’approvisionnement

Pour éviter une injustice dans la délivrance entre patients, l’AFU et l’ANSM remettent en place un contingentement.

Le contingentement repose sur une attribution nominative des stocks de BCG Medac à l’aide d’une échelle de points attribués selon des critères cliniques prédéfinis (score). Il s’agit du même contingentement que celui mise en place en 2019 et dont l’efficacité a été démontrée par l’absence de cas rapporté de cystectomie (ablation de la vessie) imposée par manque de BCG.

Un contingentement plus strict n’est pas exclu en cas de disponibilité moindre de la spécialité dans les mois à venir.

Cancer Vessie France salue le laboratoire MEDAC qui a prévenu en amont.

Cancer Vessie France estime que ce système de contingentement est le plus à même d’éviter des disparités entre les patients.

CEPENDANT, notre association dénonce une fois de plus une situation qui perdure depuis près de 10 ans. Des soucis d’approvisionnement qui peuvent angoisser les patients. Nous nous demandons quand d’autres fournisseurs sécures arriveront sur le marché. Nous prônons une fois de plus une réindustrialisation en France avec des laboratoires motivés à reprendre cette production. 

Qu’ils sachent que des marchés existent à l’étranger.

si vous rencontrez le moindre souci, merci de nous contacter avec nom de l’hôpital ou praticien, lieu, nous remonterons ces infos à l’ANSM et l’AFU. 

CANCER VESSIE FRANCE LES ZUROS. 

LIRE le communiqué de l’ANSM