L'association

Description et objectifs

Qui sommes nous ?

Créée en juin 2017 (identification R.N.A. : W622005530, statuts déposés à la sous-préfecture de Béthune), l’association les ZUROS est une association de type loi 1901. Elle fédère des patients désireux de rompre leur isolement, de combattre leurs angoisses, de partager des informations sur leurs traitements et les progrès de la recherche. Parce que ce sont aussi ces progrès et cette évolution qui nous motivent pour combattre la maladie.

Le bureau se compose de bénévoles comme vous le lirez dans les statuts

Il s’agit de Frédérick Merlier, 43 ans, Président / Marie Claire Suel,  ans, secrétaire, Marie Leblanc, 41 ans, trésorière.

Les objectifs des Zuros

L’association Les Zuros entend lutter contre le cancer de la vessie qui n’est pas assez médiatisé et veiller à une meilleure prise en charge des patients à travers les politiques de santé publique.

Ses objectifs sont donc quintuples :

  • Rompre l’isolement des malades en leur permettant de dialoguer entre eux pour mettre des mots sur leurs maux. A cet égard nous disposons d’une page d’informations Facebook mais aussi d’un groupe de discussion privé sur Facebook ; on y accède après avoir répondu à 3 questions. Dans quelques temps, nous allons créer une revue téléchargeable pour faire part de nos expériences, nos échappatoires. Il nous faut nous évader pour combattre notre maladie.
  • Permettre aux personnes atteintes d’un cancer professionnel de trouver les informations nécessaires à l’élaboration de leur dossier.
  • Informer le public par des campagnes de sensibilisation (stand en supermarché, affiches, manifestations). Il serait dommage que des personnes ne soient pas diagnostiquées à temps si elles présentent certains symptômes.
  • Veiller à la continuité de l’apport en BCG intravésical. Ce traitement doit rester disponible pour les patients et avec le collectif cancer vessie, nous serons très vigilants sur la question. En effet, le laboratoire qui produisait ce BCG intravésical a arrêté sa fabrication. Deux autres laboratoires ont pris le relais grâce à une autorisation de mise sur le marché.  
  • Collecter des fonds pour la recherche sur ce cancer. Nous choisirons des projets concernant notre maladie et nous leur apporterons un soutien financier.